Benoa veut devenir le premier port de croisière de l’Indonésie

BenoaBenoa à Bali veut devenir la plaque tournante pour les navires de croisière en Indonésie. Les installations et les services doivent toutefois être améliorés pour que le rêve se transforme en réalité. Et rendre le port opérationnel pour un projet de tourisme énorme appelé Benoa Bay.

La destination de croisière la plus attrayante en Indonésie est sans surprise l’île de Bali. Mais comme pour beaucoup d’infrastructures en Indonésie, à la fois nationales et locales, les gouvernements ont négligés pendant de nombreuses décennies de construire des installations adéquates pour accueillir les grands navires de croisière et de leurs passagers.


La nécessité de construire des installations adéquates devient urgent alors que les activités de croisière augmentent dans le plus grand archipel du monde. L’année dernière, le tourisme de croisière indonésien a connu sa croissance la plus élevée avec le nombre de demande d’escales qui a augmenté 44 % . Selon les données publiées par le ministère du Tourisme et de l’économie créative, plus de 300 escales ont été réalisés dans le pays en 2013, apportant quelques 160 000 passagers internationaux, en hausse de 40,2 % par rapport à 2012. Pour 2014, le ministère prévoit que 385 navires effectueront des escales en Indonésie, pouvant accueillir un nombre estimé de 203 000 passagers.

Le gouvernement indonésien a maintenant investit quelque 78 millions de dollars pour des travaux de dragage dans 19 ports à l’échelle nationale, y compris notamment Benoa à Bali. Benoa Port devrait être transformé en un «Hub Port » pour les navires de croisière, l’installation serait la destination principale et le carrefour pour l’ensemble Indonésie. Bali est déjà l’une des principales destinations pour le tourisme de croisière dans le pays. En 2012, les escales de 39 navires ont apporté 68 000 passagers. L’an dernier, quelque 41 navires ont fait escales à Benoa avec 70 000 passagers. Pour 2014, la croissance va s’accélérer avec 58 navires déjà annoncés pour l’année. Selon l’autorité portuaire, 60 % des passagers de croisière en visite Benoa sont des Australiens et des Américains .

Les travaux d’agrandissement de Benoa comprennent l’augmentation de la profondeur de l’eau pour des navires à quai de 10 et 11 mètres ; des amarrages dauphins pour les navires qui ne peuvent pas accoster et un réaménagement de la jetée et du terminal passagers pour accueillir plus de passagers de croisière.

En étant un port concentrateur, Benoa espère attirer les opérateurs de croisière pour qu’ils établissent leur base d’attache à Bali. Le port de Bali a un besoin urgent d’étendre le quai, les bassins portuaires et le canal.

Port Benoa est situé à proximité de l’un des projet de développement le plus critiqué et combattu à Bali . À la fin de 2012, un permis a été délivré pour un projet intitulé « Benoa Bay » , qui comprend la remise en état des terres pour créer un parc à thème, des appartements, des hôtels, des villas privées, un hôpital international, des établissements de jeux de hasard ainsi que qu’un centre commercial omniprésent.

Le projet a été fortement critiqué par la population locale, les écologistes et les universitaires qui craignent que la mer ne disparaisse totalement dans ce domaine. Aujourd’hui, Benoa est encore un quartier à Bali, où les méthodes de pêche traditionnelles sont encore pratiquées.
Face à des protestations massives, le gouverneur de Bali, Made Mangku Pastika a finalement annulé la lettre d’autorisation à l’entrepreneur PT Tirta Wahana Bali pour récupérer et développer Benoa Bay dans un projet de tourisme de masse. Mais il semble que le projet soit juste retardé et pas complétement abandonné. Les protestations se poursuivent sans relâche avec même des artistes qui rejoignent le mouvement. Seulement le développement du port de croisière de Benoa semble avoir gagné pour le moment un large consensus.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Design by JB