Naissance de la province de Nord Kalimantan en Indonésie

L’Indonésie a une nouvelle province, le Nord Kalimantan (Kalimantan Utara) sur l’île de Bornéo. La 34e Province de l’Indonésie est née la semaine dernière et elle est voisine du Brunei et la Malaisie.

Il a longtemps été considéré comme un géant endormi, mais il ne l’est plus, selon un récent discours du président indonésien Susilo Bambang Yudhyono (SBY) en Octobre dernier lors d’un voyage sur l’île de Bornéo (Kalimantan). Bien que le Bornéo du Nord ait atteint un haut niveau de vie et de développement dans sa partie nord, qui appartient en fait à la fois le Brunei et la Malaisie, la partie indonésienne du Nord était encore totalement sous-développé en raison de la complexité de l’administration dans le pays. Comment être sûr de responsabiliser les communautés locales à Kalimantan lorsque l’infrastructure du Nord continue d’isoler la province et que la pauvreté reste endémique?

Après un moratoire de trois ans sur la formation de nouvelles régions, l’Indonésie a opté pour la création de sa 34ème province du Nord Kalimantan, afin d’assurer une gouvernance efficace dans une zone frontalière clé. La région a été découpé hors de la province actuelle du Kalimantan oriental.

La région est riche en ressources naturelles et minérales telles que le pétrole, le gaz, le charbon et une forêt tropicale à un niveau élevé de biodiversité. Agun Gunanjar Sudarsa, le président de la commission législative qui supervise les gouvernements et l’autonomie régionale, a déclaré que l’Indonésie devait assurer une gouvernance efficace dans les zones sujettes aux questions de délimitation des frontières ou d’empiètement.

La formation d’un nouveau gouvernement provincial devrait améliorer les services publics dans la région éloignée et les zones frontalières loin de Samarinda, la capitale du Kalimantan oriental. Les résidents peuvent actuellement trouver plus de facilité pour accéder à des biens ou des services de la frontière avec la Malaisie, un phénomène qui pourrait miner le nationalisme des citoyens vivant dans les régions frontalières.

La nouvelle province couvrira cinq domaines actuellement dans la province de Kalimantan-Est: les districts de Nunukan, Malinau, Bulungan, et Tana Tidung et Tarakan City.

Elle jouira d’une autonomie pour administrer une zone comprenant une grande partie de la zone Est de la forêt de Kalimantan de 20 millions d’hectares, composée de 14,65 millions d’hectares dans les zones de conservation et de 4,7 millions d’hectares dans les zones de culture.

Toutefois, avant d’élaborer leur propre plan, les responsables de l’administration devront se référer à l’Est de Kalimantan pour le plan forestier provincial existant et aménagé de 2010 à 2030, c’est un plan de 10 ans d’action régional pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

La ville de Tarakan a été une ville pétrolière depuis l’époque de la colonisation hollandaise qui a commencé au 16ème siècle.

Les habitants de la nouvelle province reconnaissent toutefois que le développement des infrastructures est absolument nécessaire dans la région, mais que cela pourrait aussi accélérer le rythme de la dégradation de l’environnement et de la déforestation si elle est sans surveillance. « Les habitants doivent être consultés afin qu’ils puissent déterminer leurs conditions préalables à la sauvegarde de leurs terres traditionnelles, afin d’assurer leurs moyens de subsistance», a expliqué un porte-parole de la nouvelle province.

(Source: Khabar, Asie du Sud)

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Design by JB