Découvrez le parc national de Bromo-Tengger-Semeru en Indonésie

Le parc national de Bromo-Tengger-Semeru est situé dans l’Est de Java, en Indonésie.

Le parc national est nommé d’après ses deux montagnes, le mont Semeru (le plus élevé en Java au 3676 m), le Mont Bromo (le plus populaire) et le peuple du Tengger qui habite la région.

Le Mont Semeru également connu comme Mahameru (« Grande Montagne »), est l’un des volcans les plus actifs d’Indonésie. Ce qui ressort le plus dans cette montagne est le fait qu’il éclate périodiquement (et très fiable de telle sorte). Toutes les 20 min ou plus, le volcan crache un énorme nuage de vapeur et de fumée, parfois entrecoupées de cendres et de pierres. Ascension du mont Semeru nécessite une planification et une autorisation de l’autorité des parcs nationaux. La montagne est souvent fermée en raison de sa nature hautement active.

Le Mont Bromo (2329 m) est facilement reconnu comme tout le sommet a été arrachée et le cratère intérieur de permanence rote blanche fumée sulfureuse. Il repose à l’intérieur de la caldeira du Tengger massifs (diamètre d’environ 10 km), entouré par le Pasir Laut (Mer de Sable) de sable volcanique fin. L’effet global est troublante surnaturelle, surtout lorsqu’on les compare aux vallées verdoyantes tout autour de la caldeira.

Le point d’accès majeur est Cemoro Lawang (également Cemara Lawang ou Cemora Lawang ) à la pointe nord-est de la caldeira, mais il ya aussi des sentiers de Tosari (nord-ouest) et Ngadas (sud-ouest). Le village de Ngadisari, sur la route de Probolinggo environ 5,5 km avant Cemoro Lawang, marque l’entrée du parc national. Les deux Cemoro Lawang et Ngadisari sont plutôt pittoresque, avec maisons aux couleurs vives et des parterres de fleurs à l’extérieur.

La zone dans et autour du parc est habité par les Tenggerese, l’une des rares communautés hindoues importantes sur l’île de Java. La religion locale est un vestige de l’ère Majapahit et donc assez semblable à celle de Bali, mais avec des éléments animistes. Le Tenggerese on croit être les descendants des princes Majapahit et ont été conduits dans les collines, après les arrivées en masse dans le domaine de Madurais musulmans au 19ème siècle. Ces immigrés étaient des ouvriers travaillant Madurais pour le néerlandais propriétaires de plantations de café et les indigènes hindous de la région se sont bientôt retrouvés en infériorité numérique et soit converti à l’islam ou ont fui vers les sommets de haute montagne inhospitalière où ils demeurent aujourd’hui.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Design by JB